La Route du Rédempteur - Haute Route du Sel

La Route du Rédempteur
circuit cyclable du Saccarello

L’ITINÉRAIRE

Cet itinéraire cyclable présente un dénivelé discret (de 1.263 m d’altitude du point de départ à 2.200 m du Monte Saccarello), en parcourant en large partie le territoire compris dans le Parc Régional des Alpes Ligures.

LE PARCOURS

A partir de Mendatica on atteint le lieu-dit San Bernardo di Mendatica (1.263 m d’altitude). Après avoir passé San Bernardo on parcourt le sentier qui mène au Colle di Garezzo, en entrant dans le Parc. D’ici on peut suivre deux parcours: monter vers le Monte Frontè et franchir le col homonyme (2.090 m d’altitude) pour continuer le long de l’Alta Via dei Monti Liguri, jusqu’à atteindre la Statue du Rédempteur, sur le Monte Saccarello.
Une variante du parcours principal permet d’atteindre le lieu-dit Monesi di Triora.

En guise d’alternative, du Monte Saccarello on peut descendre vers la Collardente, dans le territoire français, d’où l’on peut continuer en France le long d’une variante jusqu’à la commune de La Brigue, ou bien, sur le territoire italien, descendre vers le village de Realdo. Une autre solution permet de poursuivre et de retourner, en traversant Verdeggia (hameau de Triora), au Passo della Guardia (1.461 m d’altitude); en guise d’alternative du Colle di Garezzo on reste à une altitude plus basse et on atteint directement le Passo della Guardia par un trajet plus bref et moins difficile. Du Passo della Guardia on continue vers le Passo del Pellegrino (1.388 m d’altitude), le Passo di Gorda (1.252 m d’altitude), le Monte Trono (1.182 m d’altitude) jusqu’à atteindre le village de Triora. Le Refuge Sanremo (non gardé) sur le Monte Saccarello (le plus haut de la Ligurie) et une chambre d’hôte dans le hameau de Verdeggia, outre des structures présentes à Triora et Mendatica, sont présents le long du parcours.
Ce parcourt permet d’intercepter les itinéraires suivants:

  • Alta Via dei Monti Liguri
  • Tour des cascades de l’Arroscia et Colle del Garezzo (de Mendatica)
  • Itinéraire de randonnée n. 9 de la Commune de Triora: Cetta-Colla Belenda-Carmo Gerbontina
  • Itinéraire de randonnée n. 1 de la Commune de Triora: Triora – Passo della Guardia – Passo Garlenda – Monte Saccarello
  • Itinéraire de randonnée n. 2 de la Commune de Triora: Triora – Passo della Guardia – Passo di Collardente – Monte Saccarello
  • La route de la cuisine blanche – Civilisation des cabanes des bergers (Itinéraire thématique)

POINTS D’INTÉRÊT

  • Triora
    Lieu habité par les Ligures avant même la colonisation romaine, c’est un village de taille considérable (à ce jour le plus grand dans la province d’Imperia) : Triora appartenait jusqu’au XIe siècle à la Marca Aleramica, puis à celle Arduinica et devint alors un fief important des comtes de Vintimille. Les actes notariés de 1261 s’y référèrent car le village est devenu une partie de la République de Gênes au territoire de laquelle elle est appartenue longtemps, en résistant à de nombreuses tentatives d’annexion dont il fut l’objet, mais grâce à de grands murs et à cinq forteresses Triora a confirmé sa renommée comme forteresse imprenable.
    Après le déclin de la République de Gênes et l’aventure napoléonienne, Triora passa au Royaume de Sardaigne et, en mars 1860, au Royaume d’Italie. Depuis les années 80 le tourisme est devenu sa nouvelle vocation ; d’abord la création du Parc naturel régional des Alpes Ligures, puis la mise en place du Musée Ethnographique Régional et de la Sorcellerie et une récupération soigneuse de la vieille ville avec la restauration de certains bâtiments importants et des résidences historiques (Palazzo Borelli, Palazzo capons, Palazzo Stella), ont stimulé le flux de touristes italiens et étrangers.
    Destination d’un tourisme manifestement sportif avec des itinéraires culturels-folkloriques, la ville d’aujourd’hui est classée parmi les plus beaux villages d’Italie et a obtenu la reconnaissance du drapeau orange par le Touring club italien et peut aussi offrir au visiteur de nombreuses possibilités allant des promenades dans les forêts, du trekking au vélo de montagne le long des sentiers du parc des Alpes Ligures, des visites et des promenades de grands intérêt dans les axes concentriques du village de Triora. Parmi les nombreuses visites possibles, on peut citer la magnifique collégiale de l’Assunta, une imposante église d’origine romano-gothique qui conserve encore le portail voûté inséré dans la façade qui domine la place et le Musée régional Ethnographique et de la Sorcellerie (Corso Italia, 1) où, en plus des outils et des objets liés aux anciennes coutumes pastorales et paysannes, les visiteurs peuvent observer et feuilleter des livres, des documents et des reconstitutions d’environnement liées à la sorcellerie et aux complexes vicissitudes liées aux célèbres procès aux sorcières de Triora des années 1587-1589. A visiter aussi le village fortifié avec les portails d’ardoise, arches, maisons étroites et forteresses, le parc archéologique du marbre de l’Arma del Grà, l’Oratoire de Saint-Jean-Baptiste, l’église Sainte-Catherine, l’église de Saint- Bernardin, l’église Saint-Augustin, la Grotte préhistorique du Mont Frontè. Triora est également reconnue parmi les Ville du pain, en raison de la fabrication traditionnelle de ce produit.
  • Mendatica
    Placé sur le flanc du Mont Fronté, du haut de ses 778 mètres d’altitude, il domine la vallée ligure de l’Arroscia, dont le centre le plus important est la ville de Pieve di Teco. Le territoire municipal de Mendatica s’étend également sur une partie du Val Tanarello, avec les hameaux de San Bernardo, Monesi di Mendatica, Valcona et Le Salse. Certains de ces hameaux étaient fréquentés pendant l’été, mais presque exclusivement par des bergers.
    Le territoire fait partie du Parc Naturel Régional des Alpes Ligures. A voir dans ce bourg ancien la Parrocchiale dei SS Nazario e Celso (la paroisse des Saints Nazario et Celso), où il y a une statue du célèbre sculpteur ligure Anton Maria Maragliano représentant une Madone, l’église de S. Margherita, le sanctuaire de la Madonna dei Colombi et le musée ethnographique.
  • Le Mont Saccarello
    Le Mont Saccarello est le point culminant du territoire ligure, situé à la frontière avec la France. La statue majestueuse du Rédempteur a été érigée à son point le plus haut.
  • Le Rédempteur
    Construit à 2.164 mètre d’altitude, sur la cime secondaire du mont Saccarello, la grande statue de bronze représentant le Crist fait partie d’un groupe de sculptures qui furent installées, dans la première partie du XXe siècle, sur les plus hautes montagnes de toutes les régions italiennes.
    En 1900, le pape Léon XIII, lors de la messe de la veille de Noël à Saint-Pierre, déclara vouloir dédier le XXe siècle au Rédempteur. Beaucoup de régions italiennes, adhérant à l’initiative, ont entrepris de mettre en place des statues, des croix ou des monuments qui le représentaient sur leurs plus hauts sommets. La Ligurie occidentale a créé cette sculpture imposante qui, avec les moyens du temps et avec l’aide des Français, a été placée sur ce coteau qui offre une vue incomparable.
  • Le Hameau de Verdeggia
    Hameau de Triora (Imperia) situé à 1.100 mètres d’altitude, dans la haute vallée Argentina, Verdeggia est un village typique perché sur la pente de la montagne; avec Realdo c’est le seul lieu de langue brigasca de la Ligurie.
  • Les Cascades de l’Arroscia
    Les Cascades ne sont pas loin de Mendatica, où le torrent Arroscia forme une série spectaculaire de cascades à la tête d’une vallée couverte de forêts denses. En passant près de l’église romane de Santa Margherita, qui abrite à l’intérieur des fresques des XVe et XVIe siècles, un beau sentier mène en un peu plus d’une heure aux cascades, déjà visibles de loin dans une végétation luxuriante.

ZONE GÉOGRAPHIQUE
CONCERNÉE

La zone concernée par l’itinéraire est une partie de zone transfrontalière, située entre Ligurie et France, qui se développe principalement entre les communes de Mendatica et Triora et dont la plupart est comprise dans le Parc.

Longueur totale: 30 km. Le départ est prévu du village de Mendatica, dans la Vallée Arroscia (778 m d’altitude), tandis que l’arrivée est prévue dans la vieille ville de Triora (780 m d’altitude), dans la Vallée Argentina.

Difficulté et caractéristiques du parcours: L’itinéraire, qui peut être parcouru principalement en été, ne présente aucune difficulté particulière; il a une durée de six heures et il est indiqué aux personnes moyennement entraînées.

Right Menu Icon